mercredi 10 juin 2009

SECOND COMMUNIQUÉ OFFICIEL DE PRESSE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR

SECOND COMMUNIQUÉ OFFICIEL DE PRESSE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR


Pretoria, 10 Juin 2009


LE PRESIDENT MARC RAVALOMANANA OBTIENT LE SOUTIEN TOTAL DU
COMESA POUR REVENIR DANS SON PAYS


Le Président de Madagascar Marc Ravalomanana s'est félicité du soutien qu'il a reçu du COMESA (Marché commun de l'Afrique de l’Est et du Sud) à l’issu des deux jours de sommet. La déclaration officielle qui a été délivré par le COMESA "accueille et accepte, tel que déclaré par l'Union africaine, à soutenir les efforts de la SADC pour restaurer l'ordre constitutionnel à Madagascar examiner toutes les options y compris la possibilité de militaires intervention ".


Le président Ravalomanana, dont le gouvernement a été renversé par l'armée par un coup d'État en Mars, a recueilli un soutien décisif de la SADC (Southern African Development Community) et de l'UA (Union Africaine) depuis son départ forcé de Madagascar. La récente approbation du COMESA ajoute du poids à sa campagne diplomatique.


Depuis le coup d'Etat, la communauté internationale a universellement condamné l'inconstitutionnalité du pouvoir dérobé, et a refusé de reconnaître le régime illégal, un point repris dans la déclaration publiée par le COMESA.

Pourtant, le Président Ravalomanana estime que tous les canaux diplomatiques doivent être examinés avant toute intervention militaire. "Je crois que le dialogue et la diplomatie sont des pistes qui doivent être épuisées d'abord. Cependant, nous ne devons pas perdre de vue la détérioration rapide de la situation actuelle à Madagascar sous le régime illégal. Plusieurs malagasy souffrent ".


Les architectes du coup d'état ont détruit d'excellentes perspectives pour Madagascar, le pays a été suspendue à la fois de l'UA et de la SADC, et n'est pas reconnu internationalement par tous les pays. La sécurité sur le terrain reste très instable. Les prix des denrées alimentaires ont monté en flèche. L'industrie du tourisme s'est effondrée. Les investisseurs étrangers ont peur. La dégradation rapide qui a commencé lorsque le régime illégal a pris le pouvoir, a renversé le bilan du développement acquis au cours du mandat du Président Ravalomanana.


Durant le mandat du Président Ravalomanana, la production nationale de riz a doublé en cinq ans, l'entrée de l'enseignement primaire est passée de 63% à 92%, et plus de 10 000 km de routes ont été construits en 2008 seulement, avec de nombreuses réalisations dans le secteur santé et de la gouvernance. Malgré la crise économique, Madagascar a pu atteindre 7,1% de croissance du PIB l’année dernière, après une moyenne de près de 7% de croissance pour chacune des quatre dernières années. "Ces revenus sont rapidement perdus, et expose le peuple Malagasy à des risques considérables ", a déclaré le président Ravalomanana.


"Je voudrais remercier encore une fois la SADC, le COMESA et l'UA pour leurs vigoureuses déclarations de soutien à la démocratie, la primauté du droit et de la population Malagasy. Le leadership et le soutien que nos partenaires de la région ont montré devrait servir comme un puissant message que cette illégalité ne sera pas tolérée. » a déclaré le Président Ravalomanana. " Je me félicite de la croissance de soutien et de ressources offertes par la communauté internationale pour un retour à la démocratie et la primauté du droit. La question ne se pose pas, je serai bientôt de retour dans mon pays. Et une fois là bas, je m'engage vis-à-vis du peuple Malagasy et de nos partenaires de la communauté internationale, que je travaillerai sans relâche pour rétablir l'ordre, la stabilité et la prospérité à Madagascar pour le bénéfice de la population Malagasy et nos voisins ".


--------------------------


OFFICIAL PRESS RELEASE PRESIDENCY OF THE REPUBLIC OF MADAGASCAR


Pretoria, 10 June 2009


MADAGASCAR PRESIDENT MARC RAVALOMANANA GAINS FULL ENDORSEMENT OF SUPPORT FROM COMESA FOR RETURN TO HIS COUNTRY


Madagascar President Marc Ravalomanana welcomed the full endorsement of support he received from COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa) following a two-day summit. The official statement that was issued by COMESA “welcomes and agrees, as declared by the African Union, to support SADC’s efforts to restore constitutional order in Madagascar considering all options including the possibility of military intervention”.


President Ravalomanana, whose government was overthrown in military-backed coup d’état in March, has garnered decisive support from SADC (Southern

African Development Community) and the AU (African Union) since his forced departure from Madagascar. The recent COMESA endorsement adds further weight to his diplomatic campaign.


Since the coup d’état, the international community has universally condemned the unconstitutional power grab, and refused to recognize the illegitimate regime, a point echoed in the statement issued by COMESA. Still, President Ravalomanana believes that diplomatic channels require full examination prior to military intervention. “I believe that dialogue and diplomacy are avenues that need to be fully exhausted first and foremost. However, we must not lose sight of the rapid deterioration of the current situation in Madagascar today under the illegal regime. Many Malagasy people suffer.”


The architects of the coup d’état have destroyed the once-bright prospects for Madagascar, as the country has been suspended from both the AU and SADC, and is not recognized internationally by any country. The security situation on the ground remains very unstable. Food prices have skyrocketed. The tourism industry has collapsed. Foreign investors have been scared off. The rapid deterioration that started when the illegal regime took power has reversed the track record of development during President Ravalomanana’s term in office.


During President Ravalomanana’s term, domestic rice production doubled in five years, primary education entry rates increased from 63% to 92%, and more than 10 000 km of roads were constructed in 2008 alone, with many more accomplishments in healthcare and governance. Despite the global economic crisis, Madagascar was able to achieve +7.1% GDP growth last year, after averaging close to +7% growth for each of the past four years. “These gains are rapidly being lost, and put the Malagasy people at considerable risk”, said President Ravalomanana.


“I would again like to thank SADC, the AU and COMESA for their strong statements of support for democracy, rule of law and the Malagasy people.
The leadership and support that our partners in the region have shown should serve as a strong message that this illegality will not be
tolerated.” President Ravalomanana went on to say, “I welcome the growing support and resources being offered by the international community for a
return to democracy and rule of law. There is no question that I will be going back to my country soon. And once there, I pledge to the Malagasy
people, and to our partners in the international community, that I will work tirelessly to restore order, stability and prosperity to Madagascar for the benefit of the Malagasy people and our neighbors.”

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
http://www.nivapas.com Annuaire
nivapas