mercredi 9 septembre 2009

Communiqué des Comités de Défense de la Démocratie de Madagascar – Comité RRM Europe

Le nouveau Gouvernement « Putschiste» de la HAT de Madagascar : l’ « association de malfaiteurs » de Andry Rajoelina et de Monja Roindefo

Le monde entier connait maintenant les vrais visages des personnes qui ont trahies le Groupe International de Contact, et qui ont sabotées les négociations internationales orchestrées par l’ONU et l’UA. Nous pensons que ces personnes porteront à jamais la pleine responsabilité des échecs des négociations pacifiques de Maputo I et II.

En dépit de l’appel incessant de la Communauté internationale qui a réitéré que le retour du Président Ravalomanana et la libération des « otages » sont les préalables aux rencontres de Maputo, Andry Rajoelina et Monja Roindefo ont constitué un gouvernement « putschiste » de décision unilatérale, non légitimé par la Communauté internationale, le Groupe International de Contact et surtout la SADC.

Ce gouvernement « putschiste » ne reflète pas du tout les résultats des élections présidentielles de Madagascar du 06 décembre 2006 où Marc Ravalomanana a été élu Président de la République pour 5 ans, ceci à plus de 55% des voix par une vote démocratique à suffrage universel direct.

Après les négociations infructueuses de Maputo, SEM le Président Marc Ravalomanana reste donc l’interlocuteur direct et légal de toutes les Institutions internationales, puisqu’à ce jour, aucune nation au monde n’a reconnu le régime Rajoelina.

Selon le Code pénal, « article 132-71 », « constitue une bande organisée au sens de la loi tout groupement formé ou toute entente établie en vue de la préparation caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d'une ou de plusieurs infractions » ; « TITRE V : De la participation à une association de malfaiteurs » : « constitue une association de malfaiteurs tout groupement formé ou entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d'un ou plusieurs crimes ou d'un ou plusieurs délits punis d'au moins cinq ans d'emprisonnement ».

Il faut rappeler que le « Putsch » de Andry Rajoelina et consorts était un Coup d’Etat effectué par un groupe armé dans l’objectif de prendre le pouvoir, d’emprisonner des innocents, et de piller l’économie nationale malgache.

Jusqu’à ce jour 08 septembre 2009, les violations des Droits de l’Homme et les « Crimes contre l’Humanité» perpétrés par les mutins de la HAT sur des personnes non armées, femmes et enfants, défendant la légalité, la démocratie et la constitution sont presque quotidiennes à Madagascar :

Assassinat, enlèvement, disparition, viol, arrestation arbitraire, blessure, agression, intimidation, tentative de meurtre, "kidnapping", menace de mort, recueil d’informations, racket, interdiction de sortie du territoire, perquisition illégale, braquage de sociétés publiques et privées, vol et pillage du patrimoine végétal et animal…
Les fonds des banques centrales et des ministères, les recettes des hôpitaux, des douanes, des entreprises commerciales, des usines, les espèces végétales ou animales protégées…sont pillés d’une façon systématique par la HAT.
Un grand nombre d’élus démocratiques légalistes qui suivent l’appel à la grève générale contre la HAT sont intimidés individuellement par les mutins.


Ses actes sont contraires à une déontologie démocrate et constitutionnelle, et sont fortement punis par des lois internationales.

Plusieurs enquêtes internationales sont en cours, et plusieurs plaintes ont été déposées par plusieurs organismes, dont celle du Collectif GTT (Gasy Tia Tanindrazana) qui a été instruite auprès du Parquet de la République de Paris (France).

Puisque la majorité nationale reste acquise au président Marc Ravalomanana et que ce dernier bénéficie jusqu’à présent de la reconnaissance internationale, la Communauté internationale doit tenir en compte que la nomination des ministres du Gouvernement de son SEM Manandafy Rakotonirina est plus que primordiale dans la résolution de cette crise.

Jusqu’à ce jour, nous pensons réellement que le Président Marc Ravalomanana a su montrer au monde entier un réel programme de sortie de crise, et c’est pourquoi le peuple malgache et le monde entier doivent soutenir le Président Ravalomanana et son Gouvernement.

Nous notons que le peuple malgache n’oubliera jamais les faits marquants de l’Histoire de Madagascar ci-dessous :


http://www.youtube.com/watch?v=jxhSNuoG-70 : Meurtres : Ratsiraka 10 août 1991
http://www.youtube.com/watch?v=Rl0_MG1Yz_I : Kidnapping, Coup d’Etat, peur des diplomates à Antanimena : 17 mars 2009
http://www.youtube.com/watch?v=LNovzDewmZk : Kidnapping PM M.Rakotonirina
http://www.youtube.com/watch?v=d19wSJQPBMw : Répression des Pro-Ravalomanana
http://www.youtube.com/watch?v=X_OLhTcIurY : Place de la Démocratie interdite aux Légalistes
http://www.youtube.com/watch?v=tyQX9t4ptKc : CAPSAT : Tabassage gratuit
http://www.youtube.com/watch?v=YID1VdYVl9I : Mobilisation ProRavalomanana
http://wapedia.mobi/fr/Albert_Zafy : Tandem Zafy Albert/Norbert Ratsirahonana 1996
http://madalibre.wordpress.com/2009/05/26/revelations-dun-garde-presidentiel-sur-le-7-fevrier/ : Les tirs viennent du côté de Roindefo, non des gardes présidentielles.
http://www.youtube.com/watch?v=01O0wsUeGjM : Répression du 28 mars 2009 : Drapeau souillé par CAPSAT

Communiqué des Comités de Défense de la Démocratie de Madagascar – Comité RRM Europe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
http://www.nivapas.com Annuaire
nivapas