jeudi 21 mai 2009

Ravalomanana reste ferme (20 Mai 2009)

Dans une déclaration mercredi, le Président a annoncé que les malagasy ne peuvent pas permettre que la démocratie et le pays soient l’otage d’un régime illégal issu d’un coup d’Etat. « Nous exigeons notre liberté. Nous exigeons la libération immédiate de notre Premier Ministre, des Parlementaires, des journalistes et de nos compagnons de lutte, emprisonnés.

Nous exigeons notre droit à nous exprimer librement et d’organiser des manifestations pacifiques, quand et où nous voulons le faire. Nous exigeons qu’on rétablisse la paix, la sécurité et l'ordre constitutionnel. Et nous exigeons que le régime illégal quitte le pouvoir pour le retour du gouvernement légal. ». Ces revendications ne sont pas négociables a déclaré le Président qui a par ailleurs appelé la communauté international à travailler avec les malagasy pour mettre fin à ce régime putschiste, un régime qui selon lui, s’accroche au pouvoir par la force. Aucun pouvoir illégal, qui a fait fi du choix de la population, n’a duré dans le monde toujours d’après le Président. Il a encouragé la population et a déclaré que le pouvoir démocratique sera bientôt de retour dans le pays.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
http://www.nivapas.com Annuaire
nivapas