dimanche 8 novembre 2009

Un grand verre de rhum, à cul-sec (*)

Frustration.
Frustration ? Bien sûr. D’où le titre de cet article. Nous allons tousconnaitre le goût doux amer du « adin’ombalahy, izay maharesy tsyhobiana, ny resy tsy hakoraina ». Le très peu que je connais enpolitique, m’a appris qu’on ne donne rien sans en recevoir, et enquantité beaucoup plus importante. Aussi, pour alléger nos déceptionsparions que le Président Ravalomanana a gagné plus qu’il n’en perd,comme d’autre a avalé un crapaud, il a du ménager une crapule.N’oubliez pas que le Président Ravalomanana doit rentrer au pays et seprésenter à l’élection présidentielle dans les meilleures conditions,qu’il s’est sûrement fixé un objectif noble de remettre les français,ceux de la françafrique, à leur vraie place.

La Grande « Muette »
Il est extrêmement URGENT de passer à la refonte totale de l’armée etde la police nationale. C’est aussi essentiel, sinon plus, que dechanger la constitution. A mon avis, la réforme devrait se faire parune équipe internationale regroupant la France (eh oui), les EtatsUnis (bien sûr), l’ONU, l’UA, la SADC (indispensables)…Cela devrait sefaire dès maintenant et au moins jusqu’à la dernière proclamationofficielle de la dernière élection. Qu’on ne nous taxe pas dempivarotra tanindrazana, car il s’agit d’un problème hautementtechnique, et de ce fait n’a rien à voir avec la politiquepoliticienne. Nous le répétons, c’est EXTREMEMENT URGENT.

La tête froide
Passé l’heure de l’émoi, et des gueules de bois, il nous fautabsolument reprendre nos esprits, faire le vide, et réagir au plusvite. En fait, la lutte ne fait que commencer ou recommencer. Nousdevons transformer cette demi-victoire en une apothéose, en une gloirehistorique ! Yes, we can ! Organisons-nous, rassemblons tout ce quinous reste de fierté, d’espoir, d’assurance, de volonté, de forces !

Ny rambony
Connaissant l’autre bord, ils vont nous en faire voir, rien que pourse targuer d’avoir eu notre peau, à commencer par l’accueil qu’ilsvont réserver à leur délégation. C’est du fard, du maquillage pourcacher leur déconvenue de devoir partager le pouvoir à leurs ennemisjurés, mais tout cela va couler à la première pluie ! Ce qui estvraiment loin du compte car à partir de zéro, nous voilà déjà à moitiédu chemin ! Je reconnais que cela va faire mal, mais pas jusqu’à nousfaire renoncer à nos objectifs premières. « Ny hena lasany tsy ahoako,fa ny fidingin’ny rambony no tsy tantiko”. Sachez que le petitRajoelina a failli rester “sans qualité” sans la grandeur d’âme duPrésident Ravalomanana. Bref, haut les cœurs ! Nous avons du chemindevant nous, UN BOULEVARD !

Rovahiga

(*) Le titre de cet article aurait être: à cul-sec, mais je ne voulaispas mélanger les genres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
http://www.nivapas.com Annuaire
nivapas