vendredi 29 mai 2009

Lequotidien.re : où est la démocratie ?

Parlons de démocratie à Madagascar, la terre promise par Andry Rajoelina depuis 5 mois. Sous Ravalomanana, les médias d’opposition et les médias tout court, étaient nombreux : une dizaine de journaux (Madagascar Tribune, TV Plus, La Gazette de la Grande île, La Vérité etc.), une dizaine de chaînes télé...

Sous la Hat, les médias d’opposition n’existent plus alors que les médias inféodés à la Hat sont légion ! Ils ont été fermés comme Radio Mada et ceux qui auraient pu être les relais d’opposition comme MBS ont été brûlés ! La démocratie à sens unique, sans contradicteur, c’est ce qui existe aujourd’hui. Viva a remplacé MBS comme télé d’Etat. Lorsqu’on regarde le journal télé de Viva, « Tout est bien tout va bien ».

Pourquoi cette situation au niveau des médias ? Parce que la démocratie ne fonctionne pas. Pourquoi elle ne fonctionne pas ? Parce qu’il y a une pression exercée par la commission de sécurité de la Hat ; cela se traduit par des perquisitions inopinées, à la tête du client, par des rackets, par des pressions évidentes et surtout par l’aval de la Hat qui légitime ces pratiques ! Non, la démocratie n’existe pas encore à Madagascar et la Hat ne l’a sûrement pas mise en place en prenant le pouvoir. La démocratie n’existera que lorsque les opinions ne conduiront pas en prison. Un vieillard de 70 ans (Manandafy) a été embarqué sans ménagement devant les caméras par des militaires surexcités.

Andry Rajoelina et la Hat doivent prendre acte de leurs contradictions, ils ont parlé de démocratie mais on est loin du compte aujourd’hui.

Quant à l’attitude des médias français, il y aurait beaucoup à dire ; depuis le coup d’Etat de TGV, la presse française en général semblait imposer un black-out total sur les exactions de la Hat.

Maintenant que tout va mieux pour les intérêts de la Françafrique (le pétrole promis à Total, l’agro-alimentaire promis à Bolloré, les Américains et les Coréens partis), on s’aperçoit soudain qu’il y a quand même des entreprises qui souffrent de cette crise, en particulier dans le tourisme. Bien entendu, on en n’aurait pas parlé si ces hôtels n’étaient pas la propriété.

Il faut bien renflouer ces braves vazahas qui ont tout perdu (comme quoi tout n’allait pas si mal sous Ravalomanana), alors on encourage à nouveau les touristes français à visiter Mada, quitte à légitimer un peu plus le gouvernement putschiste !

www.lequotidien.re - LE COURRIER DES LECTEURS
NIRINA - http://www.lequotidien.re/opinion/le-courrier-des-lecteurs/41084-madagascar-ou-est-la-democratie.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
http://www.nivapas.com Annuaire
nivapas